Profitez d'une réduction de 100€ 🎁

1 tongue drum acheté = 1 livret tutoriel offert 🥁

Votre panier est vide.

Nos recommandations

Quel instrument de musique choisir pour son enfant ?

Quel instrument de musique choisir pour son enfant ?, instrument pour enfant, instrument de musique enfant

L'éducation musicale porte toujours en elle la même image d'Epinal : celle d'un enfant jouant du piano, du violon, voire de la guitare.

Pourtant, la musique est très loin de se limiter à ces trois instruments. Offrir à son enfant l'apprentissage d'un instrument ne devrait pas se heurter aux inconvénients inhérents à la pratique de ces instruments.

On parle ici, bien entendu, de leur coût à l'achat, mais également de leur entretien, et des cours particuliers qu'ils demandent.

Vouloir faire profiter son enfant de la pratique de la musique, si nécessaire à son développement cognitif [1], ne devrait pas coûter un véritable budget.

C'est pourquoi le tongue drum s'impose comme une véritable alternative, en s'appuyant sur des avantages déterminants :

- un instrument peu cher,

- une absence d'apprentissage accompagné,

- un apprentissage plus joyeux pour l'enfant,

- une absence d'entretien,

- un gain de temps.

Nous allons analyser en détail l'ensemble de ces avantages, par rapport à des instruments classiques comme le piano, le violon, ou encore la guitare.

Le tongue drum, moins cher que les autres ?

Le tongue drum vous épargne une chose très importante : avoir à mener un arbitrage budgétaire entre l'achat d'un instrument ou d'une voiture.

Bien que tous les instruments ne coûtent pas 250 000 euros, leur coût d'achat n'est pas leurs seuls frais.

Un coût à l'achat bien moindre

N'hésitez plus entre investir en bourse et acheter un instrument de musique à votre enfant : faites les deux.

Le tongue drum est moins cher que le piano

Vous êtes-vous déjà demandé combien coûte un piano droit ? Entre 600 et 10 000 euros, ce qui vous fait aller de la qualité presque médiocre à la grande qualité. On ne parle même pas d'un piano à queue, dont les prix s'échelonnent de 4 000 euros à plus de 100 000 euros.

Là, on a que parlé du coût, et pas encore de la place que prend un tel instrument dans une maison, ou pire, dans un appartement. Si c'est pour que votre enfant commence le piano dans une école de musique et finisse par passer sa vie sur le piano de la gare...

 

Le tongue drum est moins cher que le violon

Qu'en est-il maintenant du violon ou de la guitare, qui ont moins ces soucis de place ? Pour les violons, on ne va pas se mentir, il y en a à 80 euros. Mais, à ce prix-là, vous allez très vite passer à un niveau supérieur.

Parce que non seulement le son est loin d'être fabuleux, mais pour un débutant, vous allez rapidement vous demander si un tel tapage n'est pas pénalement répréhensible. Donc, un violon convenable, c'est grand minimum 400 euros, hors archet, hors boîte de transport et hors colophane. On ne va pas vous parler du haut de gamme à près de 300 000 euros.

Le tongue drum est moins cher que la guitare

Passons à notre dernier instrument, la guitare. Comme le violon, elle prend une place respectable. On peut la stocker dans un coin, voire même l'accrocher au mur. Encore une fois, pour le prix, c'est une autre histoire.

Bien que vous pouvez trouver des guitares à 40 euros sur Amazon, il n'est pas certain que l'enfant aille très loin avec un tel engin, sauf si vous n'habitez pas à côté de la déchetterie. Comptez plutôt entre un bon 500 euros, avec un plafond à 4 000 euros pour le très haut de gamme.

Combien coûte le tongue drum ?

Un tongue drum, c'est environ 220 euros, en réduction à 120 euros chez ZenaDrum. Surtout, avec le tongue drum, il n'y a pas un bas de gamme et un haut de gamme. Non ! Il y a les grands et les petits.

Pourquoi ? Parce que le tongue drum est un instrument absolument révolutionnaire, qui n'a même pas 20 ans d'existence ; un instrument qui n'a justement pas encore pris le chemin de l'inflation du luxe, comme ceux vus précédemment.

Le tongue drum, c'est l'association de deux culs de bouteilles de gaz, par un Américain visionnaire, du nom de Dennis Havlena. Un instrument capable d'émettre des sons incroyables, sur deux octaves, avec une justesse et une finesse à couper le souffle.

Pas de cours particuliers

Incontestablement, le tongue drum, pour les enfants, surclasse les pianos, violons et autres guitares. Pourquoi ? Parce qu'il peut être joué sans frustrations :

- frustration de la fausse note,

- frustration du regard des autres,

- frustration des moqueries.

N'est-ce pas cela qui a pu nous éloigner des instruments de musique étant jeune ? Nous nous souvenons tous de nos cours de flûte au collège : la quintessence de l'aversion pour le solfège.

Avec un piano, un violon ou une guitare, viennent les indispensables cours particuliers, qui coûtent entre 50 et 100 euros par séance. Sachant qu'il faut au-moins en compter une par semaine, ce sont 200 euros qui sont dépensés chaque mois.

Avec le tongue drum, ces dépenses n'existent plus. Votre enfant n'a besoin d'aucun cours particulier pour s'en servir. Aucune tenue de l'instrument ou posture particulière n'est exigée.

L'enfant positionnera naturellement le tongue drum sur ses genoux ou le posera devant lui. La production de sons par la percussion des baguettes sur le tongue drum est tout aussi intuitive.

Le tongue drum est donc avant tout l'instrument de la liberté créative, des inspirations de l'enfant, de ses inclinations. Le tongue drum fait l'économie du professeur autoritaire, traumatisant, qui inhibe la passion et instaure chez l'enfant un style de jeu mécanique.

Pas de frais d'entretien

Un instrument de musique est généralement accompagné de nombreux frais d'entretien. Le piano se désaccorde et nécessite l'intervention d'un accordeur. Une corde casse et c'est direction le facteur ou la factrice de piano pour une réparation en bonne et due forme.

Les cordes de votre violon se détendent soudainement ou cassent, soit parce que vous l'avez mal accordé soit par fatigue, et vous devez vous rendre chez le luthier. Idem pour la guitare, qui connaît les mêmes déboires que le violon.

C'est sans parler du risque que font courir l'humidité sur le bois de ces instruments extrêmement délicats. Tout l'inverse de ce qu'est le tongue drum.

Le tongue drum est l'instrument de la liberté par excellence :

- robustesse,

- légèreté,

- résistance.

Ce sont les trois adjectifs qui qualifient le mieux cet instrument magnifique, parfaitement adapté à notre siècle ; un siècle dans lequel on veut pouvoir transporter ses objets préférés n'importe où, et pouvoir jouer n'importe où.

Que cela soit au bord d'une rivière, au sommet d'une montagne ou bien encore perché dans un arbre, le tongue drum s'emmène absolument partout et par tous les temps.

Un gain de temps

Vous vous demandez sûrement ce que l'on entend par là. Un gain de temps de quoi ? On va vous le dire :

- un gain de temps d'accordement,

- un gain de temps d'apprentissage.

Pour l'accordement, il n'y en a pas. Le tongue drum arrive chez vous en sonnant juste, et il sonnera juste encore pour les décennies à venir.

C'est exactement la raison pour laquelle il s'apprend vite. Avec le tongue drum, frapper un demi-centimètre avant ou après l'endroit que vous visez ne changera pas la note.

Ce n'est pas un instrument à cordes qui crisse, qui siffle, qui sonne faux parce que votre doigt se trouve à 0.3 millimètre de l'emplacement exactement juste, ou que la pulpe de votre doigt frôlait la corde voisine.

Vous saurez jouer du tongue drum avant que dix ans ne s'écoulent, c'est garanti. 

En conclusion, le tongue drum n'a que des avantages par rapport aux instruments classiques. Encore méconnu du grand public, car il n'a que 16 ans d'existence, le tongue drum gagne définitivement à être connu.

Investissez dès maintenant dans l'avenir de votre enfant, à un prix raisonnable, et pour des résultats époustouflants.

 

 Essayez maintenant notre Tongue Drum en cliquant ici

-----------------

[1] Music training for the development of speech segmentation, François, Chobert et autre, 23 septembre 2013, doi : 10.1093/cercor/bhs180.

Lien externe : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22784606/

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés