Profitez d'une réduction de 100€ 🎁

1 tongue drum acheté = 1 livret tutoriel offert 🥁

Votre panier est vide.

Nos recommandations

Un instrument de musique à la crèche : lequel choisir ?

Un instrument de musique à la crèche : lequel choisir ?, musique crèche, tongue drum, zenadrum

L'achat d'instruments de musique dans les crèches peut vite virer au casse-tête chinois. Faut-il privilégier les xylophones, métallophones ou tambour ? Ou plutôt se diriger vers des instruments à vent comme les flûtes et autres trompettes pour enfants ?

Et pourquoi ne pas s'orienter vers un des derniers-nés de l'industrie musicale : le tongue drum ?

Etat des lieux des avantages et des inconvénients de ces cinq instruments, une fois mis entre les mains de nos petits chérubins.

 

Xylophone et métallophone : apprendre les sons et les couleurs

Les xylophones et les métallophones ont pour eux plusieurs avantages :

- apprendre les sons,

- apprendre les couleurs,

- durer dans le temps.

Les lames des xylophones et des métallophones sont généralement colorées, ou munies de ronds de couleur auto-collants. Ces ronds de couleur permettent de matérialiser l'endroit sur lequel frapper avec les baguettes.

Ils permettent aussi aux enfants de commencer à se familiariser avec les couleurs tout en découvrant les sons. Ils comptent en effet, généralement, entre 8 et 18 notes.

Leur résistance est également un atout important. On sait que les enfants de 1 à 3 ans ne sont pas particulièrement prudents avec les instruments. Hors de question donc, de leur mettre quelque chose de fragile ou de dangereux dans les mains.

 

Le tambour et le son comme une onde

Le tambour a un avantage de taille, par rapport à tous les autres instruments. Il permet de montrer aux enfants que le son est une onde.

Bien qu'ils ne saisiront pas tout à fait le concept, placer du riz sur la membrane et le voir sauter lors des frappes sur le tambour, permet d'appréhender le son pour ce qu'il est : une onde.

Cette visualisation des effets du son, permet aussi de dresser l'analogie avec le fonctionnement de l'oreille, et plus particulièrement du tympan. Avoir trois ans et savoir que le tympan est une membrane, est rendu possible par la membrane du tambour.

Le seul désavantage de cet instrument est justement la fragilité de la membrane. Un enfant qui recule et qui tombe en s'asseyant dessus, et la membrane est cassée.

C'est pareil pour ceux qui vont avoir la mauvaise idée d'utiliser la baguette comme une lance.

 

Flûtes trompettes n'augmentent pas la capacité pulmonaire

Ne vous dirigez pas vers l'achat de flûtes et de trompettes en pensant que vous allez favoriser la capacité pulmonaire des petits loups.

C'est une idée qui revient souvent dans l'inconscient collectif : les joueurs d'instruments à vent auraient une meilleure capacité pulmonaire que le commun des mortels.

Sauf que, bien qu'Usain Bolt soit maintenant reconnu dans le monde de la musique, ce n'est pas la pratique de la trompette qui lui a donné ses médailles d'or au 100 mètres. Ni à aucun ni aucune autre que lui d'ailleurs.

Pour le démontrer, les chercheurs ont évalué les flûtistes et il s'est avéré que leur capacité respiratoire supérieure était bien du pipeau [1].

Il ne restait plus qu'à comparer les joueurs de flûtes aux trompettistes. Ce qu'une autre équipe a réalisé pour démontrer que leurs capacités pulmonaires respectives n'avaient rien d'exceptionnelles [2].

Le problème principal qui se pose, n'est pas tant les qualités intrinsèques de ces instruments à vents, que leur son lorsque les petits schtroumpfs soufflent dedans.

On connaît tous le tohu-bohu qu'engendrent ces orchestres improvisés. Pour la sérénité du personnel encadrant, on connaît de meilleurs instruments, notamment le tongue drum.

 

Le tongue drum, beau son, belle résistance

Le tongue drum est un instrument de nouvelle génération. Une belle découverte du XXIème siècle (2007), qui fait partie, comme le tambour, des instruments à percussion.

Il s'agit d'un idiophone pentatonique ou heptatonique, qui produit des sons très doux et une rythmique particulièrement profonde, propice à la méditation.

Comme le tambour, il ne nécessite aucun accordement, et aucun entretien particulier. Une fois acheté, il dure pour la vie.

Sa grande résistance en fait le compagnon parfait des enfants, qui pourront, de par sa petite taille, et sa relative légèreté, le transporter où bon leur semblera.

La numérotation des langues d'acier, directement intégrée dans l'instrument, permet un premier contact avec les chiffres.

Il est, à côté des xylophones et des métallophones, le choix le plus avisé des instruments que nous venons de passer en revue.

 

Essayez dès maintenant notre Tongue Drum en cliquant ici

-----

[1] Mécanique respiratoire des flûtistes professionnels, Cossette, 24 avril 2008, doi : RMR-04-2002-19-2-0761-8425-101019-ART11.

Lien externe : https://www.em-consulte.com/article/151339/mecanique-respiratoire-des-flutistes-professionnel

[2] Respiratory Function in Wind Instrument Players, Bouros, Protogerou et autres, Materia Socio Medica, 30 octobre 2018, doi : 10.5455/msm.2018.30.204-208.

Lien externe : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6195392/

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés