Profitez d'une réduction de 100€ 🎁

1 tongue drum acheté = 1 livret tutoriel offert 🥁

Votre panier est vide.

Nos recommandations

Comment méditer en jouant du tongue drum ?

comment méditer en jouant du tongue drum ?, méditation tongue drum, tongue drum, méditation musique

Qu'est-ce que la méditation ?

La méditation est une pratique difficile à définir, car elle est multiple. Chaque culture a développé son propre système méditatif, qui comprend des techniques qui lui sont souvent propres, même si les unes se rapprochent plus ou moins des autres.

Ainsi, il existe au moins 140 pratiques méditatives différentes, qui s'étendent du Bouddhisme au Taoïsme en passant par le christianisme [1]. Chacun de ces grands courants de pensée possédant encore toute une série de techniques.

Par exemple, la méditation Zen chinoise se subdivise en techniques distinctes développées par Tao-hsin, dans le Dossier des maîtres et de disciples du Lankavatara, ou encore par Hung-jen, dans L'essentiel de la Culture de l'esprit [2].

Au-delà de ces pratiques ancestrales, se développent des techniques plus occidentales, moins empruntent de religiosité, qui tentent de faire l'économie du divin. La méditation musicale fait partie de ces évolutions, qui peuvent tout autant servir le croyant voulant se rapprocher du Verbe.

Qu'est ce que la méditation musicale ?

La méditation musicale est une pratique qui se distingue de trois autres formes d'écoute [3] :

- l'écoute de divertissement,

- l'écoute liturgique,

- l'écoute esthétique.

L'écoute de divertissement est avant tout une écoute festive. L'écoute esthétique, est une écoute bien plus profonde, qui place les acteurs, du compositeur aux musiciens, dans un rôle presque sacralisé. L'écoute liturgique, quant à elle, accompagne la perception d'un message divin.

La méditation musicale est une quatrième forme d'écoute, qui repose sur une approche contemplative de la musique. Que vient faire le tongue drum dans cette quête de spiritualité, de relaxation et d'inspiration ? Eh bien, faciliter les choses, tout simplement.

 

Pourquoi utiliser le tongue drum pour méditer ?

Parce que tout le prédispose à devenir à la méditation ce que le saxophone est devenu au Jazz ; un instrument incontournable et essentiel de la pratique méditative.

Comment ? Par sa facilité d'utilisation, par la justesse de ses notes, par le fait qu'il ne nécessite aucun accordement et aucun entretien.

Il permet au profane de la méditation, au néophyte de la pratique musicale, de pouvoir trouver des rythmes, son rythme, et d'entrer plus facilement dans une méditation profonde.

Un auteur disait la chose suivante : "Vous pouvez n'avoir jamais étudié la musique, mais si vous priez et méditez dans votre âme, alors, à l'intérieur de vos prières, à l'intérieur de votre méditation, par la Grâce de Dieu, le pouvoir de la musique va s'étendre" [4].

Avec le tongue drum, vous prenez le contrôle de la musique, selon vos envies, sur vos propres harmonies.

Le tongue drum vous ouvrira soit la voie de l'expérience transcendantale, soit vous permettra de faire l'économie de Dieu pour étendre en vous-même le pouvoir de la musique.

C'est pour cela que le tongue drum se marie parfaitement à la méditation : car il s'adapte à chaque joueur, comme la méditation s'adapte à chaque méditant par une technique qui lui est propre.

Que faire maintenant si vous voulez méditer et que vous n'avez pas d'idée précise sur la technique adéquate à utiliser ? Par où commencer ? Que rechercher ? Présentons quelques techniques pour éclairer cette voie de l'exaltation contemplative.

 

Méditation musicale : quels rythmes, quelles techniques

Nous allons vous offrir ici un plan à suivre, étape par étape, pour jouir d'une méditation réussie avec le tongue drum. Dans un premier temps, nous allons vous offrir un guide, pour entrer en méditation profonde, puis des conseils pour rythmer votre tongue drum en fonction de vos besoins.

 

Comment entrer en méditation profonde ?

Une méditation réussie repose sur un cumul de techniques [5] :

- les affirmations,

- les visualisations,

- la prière ou la récitation d'un mantra,

- la position,

- la concentration,

- la respiration. 

Utilisez les affirmations pour renforcer votre concentration sur l'objet de votre méditation. Vous pouvez par exemple dire "Je vais trouver la paix intérieure".

Les visualisations sont des images que vous projetez mentalement. Le but de ces images est de vous apaiser.

La prière ou la répétition d'un mantra vise à réciter un verset, une sourate, ou autre partie d'un livre Saint, de manière répétitive jusqu'à ne plus être concentré que sur lui.

La position est importante dans la méditation. Il n'est pas dit que la très classique position du tailleur soit celle qui vous convienne le mieux. Douleurs articulaires, gêne des muscles dorsaux accompagnent souvent cette position chez un grand nombre de personnes.

Il vous faut donc trouver la position dans laquelle vous serez le plus confortable dans le moment de la méditation. Si couché dans un lit ou assis sur une chaise est la position qui vous convient le mieux à l'instant présent, adoptez-la !

La concentration est l'élément essentiel de la méditation. L'ensemble de l'exercice tourne autour d'elle. Il ne vous faut vous concentrer que sur un seul élément, et toujours y revenir, à chaque perte de concentration.

La concentration peut reposer sur l'image que vous visualisez, sur la prière ou le mantra que vous récitez, ou encore sur votre respiration.

La respiration porte en elle la voie d'accès à l'état méditatif profond. Commencez durant une minute ou deux en respirant profondément et lentement. Vous allez alors entrer dans un état de relaxation.

 

Comment utiliser le tongue drum pour méditer ?

La question mérite d'être posée. Comment faire pour jouer de la musique, tout en contrôlant sa respiration, sa concentration, en visualisant une image ou en récitant un mantra ? Le cerveau n'est pourtant pas fait pour exercer plusieurs activités à la fois !

Le tongue drum, dans la méditation musicale, sert justement de point de concentration. Au début du moins. Une fois que vous aurez pris l'habitude d'en jouer, il sera une extension de votre corps, ni plus ni moins.

Vous pourrez alors visualiser des images ou réciter des mantras, tout en jouant. Se pose alors la question du rythme de jeu. Faut-il jouer du tongue drum en rythmes lents ou en rythmes rapides ?

La réponse est apportée par des chercheurs de l'université du Nevada, aux Etats-Unis [6]. Ils ont déterminé qu'un rythme rapide pouvait vous permettre de mieux focaliser votre concentration.

La musique entraînante serait le corollaire d'une vision plus optimiste et plus positive de la vie. Au contraire, un rythme lent va vous permettre de mieux vous relaxer, de détendre vos muscles, et de laisser filer le stress.

La simplicité d'utilisation du tongue drum va vous permettre de maîtriser très vite ces phases de détente et d'entrer de plus en plus rapidement dans un état de relaxation. La méditation profonde vous tendra alors les bras.

 

Quels bénéfices attendre de la méditation musicale ?

La méditation musicale réalisée à l'aide d'un tongue drum, vous permettra dans un premier temps de mieux contrôler votre stress. Cette meilleure gestion du stress améliorera votre état de santé général [7].

La méditation cumulée au tongue drum, en tant que support musical, va agir directement sur votre psychobiologie, inhibant votre système endocrinien et donc la réponse physiologique qui est le stress [8].

La méditation musicale est maintenant connue pour avoir un impact positif sur les ondes cérébrales, au point que la musique semble aujourd'hui une voie thérapeutique dans le soin des paralysies moteur ou encore du redéveloppement de l'intégrité du cerveau de patients sortant du coma [9].

 

Essayez dès maintenant notre Tongue Drum en cliquant ici

-----------------

[1] The Meditation Bible : the Definitive Guide to Meditations for Every Purpose, Madonna Gauding, Sterling Publishing Company, 2005.

[2] Traditions of Meditation in Chinese Buddhism, Kuroda Institute for the Study of Buddhism and Human Values, University of Hawaï Press editions, 1986, pages 139-140.

[3] Méditation musicale, comment méditer avec les plus belles musiques du monde, Kurdjian, de Smedt, Dervy éditions, 2019.

[4] Meditation, Man-Perfection in God-Satisfaction, Sri Chinmoy, Aum Publications, 1989, page 105.

[5] Meditation: a practical guide, Mark Chatterton, Hadleigh Books editions, 2021, pages 22-26.

[6] Releasing stress through the power of music, Unisersity of Nevada, Reno.

Lien externe : https://www.unr.edu/counseling/virtual-relaxation-room/releasing-stress-through-the-power-of-music

[7] Meditation, The Ultimate Guide to Relaxation, Mindfulness, and Stress Relief, Athena Doros, Efalon Acies, 19 octobre 2020, chapitre 4.

[8] The effect of Music on the Human Stress Response, Thoma, La Marca et autres, Plos One, 05 août 2013.

Lien externe : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3734071/

[9] The impact of music on the bioelectrical oscillations of the brain, Ducikiené, Praninskiene, Acta medica Lituanica, 2018, doi 10.6001/actamedica.v25i2.3763.

Lien externe : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6130927/

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés